La Kompanoj kantas Brel en esperanto

15,00

13 chansons de Brel en Espéranto

Elĉerpita

Kategorio Etikedoj ,

Priskribo

La Kompanoj kantas Brel en esperanto, second album de La Kompanoj, est le premier album de chansons de Jacques Brel tout en Espéranto.

Jacques Brel, célèbre poète et chanteur de langue française, a maintenant un album musical en espéranto, quarante ans après sa mort.
Avec FaMo (voix et accordéon), Bernard Legeay (sousaphone), et Pjer Buvje (voix, banjo, guitare), ainsi que quelques autres membres de La Kompanoj.
La production de l’album a été réalisée par la Compagnie Duoble Un,  (administratrice Franswaz Rochette, directeur du studio Patrik Delabi).
Dans ces traductions, le style, le rythme et le phrasé des textes originaux ont été respectés sans pour autant négliger la musicalité de l’espéranto. Les arrangements musicaux évoquent l’esprit des disques originaux.

À propos de Jacques Brel
Il naît en 1929, en Belgique,  dans une famille bourgeoise. Jeune, il travaille dans la cartonnerie familiale. Puis il commence à écrire, et interprète ses premières chansons s’accompagnant à la guitare. En 1953, il s’installe à Paris dans le but de rencontrer des professionnels de la chanson. Après des débuts difficiles, son succès grandit peu à peu. De 1957 à 1966, il est au sommet de sa renommée, se produisant jusqu’à trois cents fois par an, principalement en Europe, mais aussi sur d’autres continents, y compris aux États-Unis, dans le célèbre Carnegie Hall. En 1966,  à l’apogée de son succès, il décide d’arrêter sa carrière et fait ses adieux à son public. Il écrira et enregistrera ensuite quelques autres chansons, adaptera une comédie musicale américaine sur la vie de Don Quichotte, “The man of the Mancha” (L’Homme de la Mancha), deviendra acteur de cinéma, produira et réalisera deux films. En 1974, il étudie la navigation maritime, achète un voilier, et navigue vers une petite île de l’Océan Pacifique, où il vivra jusqu’en 1978.

À propos des chansons de Brel
Brel a écrit plus de deux cents chansons, dont beaucoup sont encore connues de la majorité des francophones et chantées par divers artistes contemporains. Ses textes écrits dans un français maîtrisé, critiquent l’hypocrisie de son époque dans “Ĉi ular'” (Ces gens-là), “La flandrinoj” (Les flamandes); s’amusent de ses contemporains dans “La bombonoj” (Les bonbons), “Sur la rempar’ de Varsov’i'” (Sur les remparts de Varsovie), “Ek! sekvant'” (Au suivant); décrivent poétiquement sa Belgique dans “La plata land'” (Le plat pays); la vieillesse dans “La olduloj” (Les vieux); et célèbrent l’amour universel (“Kiam restas am’ nur”. (Quand on n’a que l’amour). Deux de ses chansons les plus connues mondialement, sont sans doute “Ne forlasu min” (Ne me quitte pas), chantée en français par Nina Simone ou en anglais par Madonna, entre autres, et “Amsterdam”, interprétée par David Bowie et bien d’autres. Brel en espéranto contient aussi des chansons de ses premières années, comme “Sur la placo” (Sur la place), “La diablo” (Le diable) et “Rigardu nepre ni “(Il nous faut regarder). Treize chansons au total.

La Kompanoj sur cet album c’est :

Fabrice Morandeau (FaMo): voix, accordéon et moteur du projet
Bernard Legeay: sousaphone
Pierre Bouvier (Pjer Buvje): voix, banjo, guitare

Musiciens invités:
Fred Galland: batterie (3, 10, 12)
Gérard Bouvarel: saxophone (3, 12)
Serge-Éric Gasnier: guitare (2)
Lionel Malric: piano (6)
Patrik Delaby: tambour, orgue (8), petite guitare (10), horloge (11)

Traducteurs:
Pjer Tel Bouvier, Bernard Legeay, FaMo, Janine Dumoulin, Jo-Petro Danvy, Marcelo Redoulez, Georges Lagrange, Michel Duc Goninaz, Silvjo Barrier, Serge Sire, Vito Markovo, Atelier de traduction à Grésillion, Brian Moon.

Révision des textes et mise en page: Franswaz Rochette et Muriel Lefort.

Administration du project, studio, mastering: Kompanio Duoble Unu (Compagnie Double Un), Crest, France,http://www.doubleun.com.
Technicien du son, consultant artistique: Patrik Delaby.
Administration, communication: Françoise Rochette.
Concept de la pochette: Françoise Rochette, d’un dessin de Pjer Tel Buvje.
Graphismes et mise en page du livret: Françoise Rochette.
Photos: Muriel Lefort, Nadine Lemoine.

Aŭgusto 8, 2018

Respondi

Retpoŝtadreso ne estos publikigita. Devigaj kampoj estas markitaj *